Cliquez sur la carte pour vous situer

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

RECHERCHE & DÉVELOPPEMENT

ALGÉRIE

5ème Forum Asie-Afrique sur l’énergie durable

Du 10 Mai 2015 au 12 Mai 2015

Cet article a été publié par le CDER, partenaire de SoMed

La coopération algéro-japonaise dans le domaine des technologies solaires sera au centre du 5ème Forum Asie-Afrique sur l’énergie durable prévu du 10 au 12 mai prochain à l’Université de Tsukuba (Japon), a-t-on appris jeudi à Oran auprès du coprésident de cette rencontre.

Une dizaine de chercheurs algériens prendront part à cet événement qui mettra en relief les avancées du programme algéro-japonais "Sahara Solar Breeder" (SSB), a précisé à l’APS Pr Amine Boudghène-Stambouli en marge d’un séminaire sur la supraconductivité, animé à l’Université des Sciences et de la Technologie Mohamed Boudiaf (USTO-MB).

"Le Forum s’inscrit dans la continuité d’un agenda établi avec le partenaire japonais pour qu’une rencontre ait lieu chaque année en alternance en Algérie et au Japon", a-t-il expliqué, rappelant que les quatre précédentes éditions s’étaient tenues en août 2011 à Nagoya (Japon), en mai 2012 à Oran, en mai 2013 à Hirosaki (Japon) et en mai 2014 à Oran.

La nouvelle édition de cette manifestation permettra de dresser le bilan de l’ensemble des réalisations accomplies depuis 2011, année du lancement du programme SSB signifiant "élevage de stations solaires au Sahara", a indiqué M. Stambouli, manager scientifique et technique de cette opération.

Le SSB qui évolue dans sa dernière année d’activité, a donné lieu à l’étude de faisabilité d’un projet d’envergure de production électrique à partir du Sahara en vue de son acheminement vers le nord du pays, via les câbles supraconducteurs.

Trois établissements algériens sont partenaires de cette opération, à savoir l’USTO-MB, l’Université Tahar Moulay de Saïda (UTMS) et l’Unité de recherche en énergies renouvelables en milieu saharien d’Adrar (URERMS) affiliée au Centre de Développement des Energies Renouvelables (CDER).

La partie japonaise est formée, quant à elle, d’un consortium de huit universités et instituts de recherche, avec le soutien financier de deux agences japonaises pour la coopération internationale (JICA) et le développement scientifique et technologique (JSTA).

Le séminaire sur la supraconductivité accueilli par l’USTO-MB a été animé par l’expert japonais Sataro Yamaguchi, professeur à l’Université de Chubu et concepteur de la première station de surpraconductivité de son pays.

Des ingénieurs de la société nationale d’électricité et du gaz (Sonelgaz) ont bénéficié de cette séance de formation tenue en présence de Mme Yukiko Mbow, coordinatrice du programme SSB.
Contact: jorn.fritzenkotter@ines-solaire.org