Cliquez sur la carte pour vous situer

PHOTOVOLTAÏQUE

THERMIQUE

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

INSTITUTIONNEL

ENTREPRISE

ALGÉRIE

Algérie: l'énergie sera plus chère pour les gros consommateurs

Le 30 septembre 2015

Le ministre de l’Energie algérien, Salah Khebri, a annoncé, hier, une augmentation des prix de l’électricité et du gaz en 2016. Ces augmentations toucheront uniquement les industriels et les gros consommateurs.

Cette augmentation s’explique, d’après le ministre, par les besoins croissants d’investissement en matière d’infrastructures et d’équipements électriques et gaziers pour faire face à la forte hausse de la demande. La consommation d’électricité a évolué entre juillet 2014 et le même mois de 2015 de 15,2%, a noté M. Khebri. « La rationalisation passe par la révision des prix. Lorsqu’ils évolueront, le consommateur fera plus attention à son mode de consommation », a-t-il estimé.

D'après Nourredine Bouterfa, PDG de Sonelgaz «La conjoncture actuelle, marquée par une réduction drastique des revenus de l’Etat, exige de trouver des réponses pérennes à la question financière afin de pouvoir réaliser notre programme d’investissement de plus de 2 800 milliards de dinars à mobiliser d’ici 2017».

En Algérie, l'énergie est subventionnée au même titre que le pain, le lait, la santé et l'éducation, sans pour autant être destinée aux seules franges nécessiteuses de la société. Les prix pratiqués sur l'électricité, le gaz, l'essence et le gasoil sont parmi les moins chers au monde. Le gaspillage énergétique est donc étroitement lié aux prix bas pratiqués par l'Algérie.

Contact: yasmina.elaoufir@ines-solaire.org