Cliquez sur la carte pour vous situer

PHOTOVOLTAÏQUE

THERMIQUE

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

INSTITUTIONNEL

ALGÉRIE

Algérie: Noureddine Boutarfa, nouveau ministre de l'énergie

Le 14 Juin 2016

Suite au remaniement du gouvernement d’Abdelmalek Sellal, le président algérien Abdeliaziz Bouteflika a nommé un nouveau ministre de l’énergie. C’est le directeur de la Société publique de l’Electricité et du Gaz (Sonelgaz), Noureddine Boutarfa, qui a été désigné à la tête du portefeuille clé de l’énergie pour remplacer Salaha Khebri.

La nomination de M. Bouterfa pourrait annoncer un changement stratégique dans la politique énergétique nationale. En effet, le PDG de la Sonelgaz milite depuis une dizaine années pour une augmentation des tarifs de l’électricité et du gaz, déclarant que la politique nationale historique de subventions n’est plus tenable face à une consommation énergétique nationale en forte croissance.

Sur le plan des énergies renouvelables, plusieurs analyses critiques dressent un portrait septique sur la volonté du nouveau ministre à soutenir la stratégie nationale qui vise à atteindre 22000MW de production de sources renouvelables d’ici 2030.

« En février dernier, lors de l’ouverture du 5ème symposium de l’association de l’industrie et du gaz, M. Bouterfa avait déclaré que les objectifs fixés dans le cadre de la stratégie algérienne pour les énergies renouvelables (20000MW d’ici 2035) était « techniquement une utopie », et que le pays pouvait raisonnablement ambitionner de produire 7 GW d’énergie solaire thermique et 8 GW de photovoltaïque. Il a également fixé à 10%, le taux de couverture de la demande en énergie par l’électricité verte que l’Algérie peut raisonnablement atteindre dans les 20 prochaines années. »[1]

Le PDG de la Sonelgaz avait alerté sur le besoin d’engager des financements pour accompagner le développement des énergies renouvelables telles que les subventions et incitations fiscales au profit des investisseurs, mais aussi de développer une industrie locale performante qui puisse assurer une bonne intégration nationale et éviter au pays une dépendance aux équipements importés[2].

Contact: charline.dufournet@ines-solaire.org