Cliquez sur la carte pour vous situer

PHOTOVOLTAÏQUE

THERMIQUE

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

ENTREPRISE

MAROC

Engie et Orange vont mener un projet pilote au Maroc pour l'électrification en Afrique

Le 30 novembre 2015

Les deux groupes français viennent de signer un accord en ce sens. Premiers développements en vue: des mini réseaux électriques à base de renouvelables en zones isolées. Engie et Orange sont tout deux fortement présents en Afrique et notamment au Maroc.

 

Un projet commun pour contribuer à des solutions d'électrification en Afrique. C'est ce qu'Orange et Engie viennent d'annoncer ce 27 novembre par un communiqué des deux groupes français.

Ceux-ci veulent expérimenter "des solutions d’alimentation électrique domestique pour les populations rurales, qui pourraient être commercialisées par Orange.  Les solutions testées pourraient prendre la forme de kits solaires individuels ou encore de mini-réseaux électriques locaux".

Interrogé par L'Usine Nouvelle, Engie a indiqué qu'il s'agirait de solutions encore en développement avec comme priorité la simplicité d'emploi et le recours autant que possible aux compétences locales, sans autres précisions.

La solution devrait être testée au Maroc dés le premier semestre 2016, indique l'AFP puis ensuite au Sénégal et au Mali notamment.

"Ce partenariat repose sur les savoir-faire respectifs" des deux groupes souligne le communiqué qui précise que Stéphane Richard, PDG d’Orange, et Isabelle Kocher, directeur général délégué en charge des opérations d’Engie ont signé ce partenariat.

A relever qu'un des volets de cet accord porte sur l’optimisation énergétique par Engie des infrastructures télécoms d’Orange en Afrique.

Engie revendique en Afrique une capacité installée de 760 MW et veut s'afficher comme "l’un des principaux leaders de l’énergie (...) d’ici 2025, avec le développement de projets majeurs sur le continent".

Au Maroc notamment, il exploite, associé à Nareva, un parc éolien de 150 MW à Tarfaya dans le sud du royaume. Et il est en train de construire avec ce même partenaire et Mitsui une centrale à charbon géante de 2 x 693 MW sur le port atlantique de Safi

Pour sa part Orange est présent dans 19 pays africains et du Moyen-orient avec 115 millions de cartes SIM actives. Le groupe français est notamment le principal actionnaire de Méditel, deuxième opérateur du Maroc.

Les services lancés dans le cadre du projet commun des deux groupes pourront être facturé via mobile grâce à la solution Orange Money disponible dans de nombreux pays africains (mais pas encore le Maroc).

L’expérimentation au Maroc doit "permettra de valider les solutions techniques, les modèles de vente et de distribution et l’équilibre économique du service avant un passage à grande échelle".

Pour renforcer ses positions en Afrique, Engie indique enfin avoir créé une "Business Unit" dédiée, dirigée par Bruno Bensasson et  composée d’une centaine de personnes.

Communiqué de presse