Cliquez sur la carte pour vous situer

PHOTOVOLTAÏQUE

RECHERCHE & DÉVELOPPEMENT

ENTREPRISE

TUNISIE

FRANCE

ALGÉRIE

EGYPTE

ESPAGNE

Lancement du projet InVivo nEXTH

Le 11 avril 2016

L’Agence nationale de recherche a publié en décembre dernier la liste des projets retenus pour l’appel « ERA-NET MED » 2015. Parmi les lauréats figure le projet InVivo nEXTh :  «In Vivo Solar Technologies Operations maintenance : Experimental Design in Harsh climate and acceptance contexts. ». Regard sur un projet prometteur de coopération en R&D dans l’énergie solaire entre les pays au Nord et au Sud de la Méditerranée.    

Un projet de recherche en co-développement euro-méditerranéen.

Le programme ERA-NET MED a été créé pour faciliter le développement de projets de recherche et d’innovation fondés sur une coopération euro-méditerranéenne. Les projets sont ainsi cofinancés par les différentes agences nationales des pays partenaires européens et nord-africains. L’objectif, à moyen terme, est de coordonner d’avantage les programmes de recherche des pays membres de l’Union européenne et des pays partenaires méditerranéens.

Le projet InVivo nEXTh propose en ce sens une réelle coopération entre les pays du Nord et du Sud de la Méditerranée. Celle-ci est fondée sur des responsabilités et des missions complémentaires entre les partenaires du consortium, avec pour objectif commun le développement des énergies renouvelables en région Méditerranée. 

Les Partenaires InVivo nEXTh 

CEA-LITEN (France et antenne à Tunis), coordinateur

INES (France)

ENIT (Tunisie)

STEG (Tunisie)

ANME (Tunisie)

TELNET (Tunisie)

UDES/CDER (Algérie)

H-Univ (Egypte)

CIEMAT (Espagne)

A l’origine du projet InVivo nEXTh, le Sahara. 

Au Sud de la Méditerranée, le Sahara représente un potentiel énorme de production d’énergie solaire, mais les conditions climatiques extrêmes affectent les systèmes photovoltaïques et de stockage. Les températures y sont supérieures à 60°, les variations climatiques importantes entre le jour et la nuit, les vents violents, associés au sable abrasif voire salin, forment un ensemble de facteurs qui ont un impact sur les technologies solaires. 

Pour les producteurs européens de systèmes photovoltaïques, la nécessité de tester leur technologie dans des conditions climatiques similaires à celle du Sahara est évidente. Un suivi de leurs installations en démonstration leur permet d’analyser les réactions de leur technologie aux conditions extrêmes et d’adapter les consignes d’opérations de maintenances en fonction. Pour les industriels, il est inenvisageable d’engager une stratégie à l’export sans garantie de l’efficacité de leur produit dans les conditions climatiques des marchés visés. Ce manque de retour d’expérience est donc un frein essentiel au développement de l’énergie solaire en région méditerranéenne.

InVivo nEXTH répond à ce besoin en réalisant pendant trois ans un suivi et une étude d’installations d’une puissance totale de 1MWc sur 12 sites en région Méditerranée.  

La feuille de route d’InVivo nEXTH 

1ère étape : établir une base de données « In Vivo » par du monitoring in-situ

Du comportement des systèmes PV dans le climat méditerranéen

Des opérations de maintenance d’entretien des systèmes photovoltaïques recueillies par des enquêtes et le suivi des installations.

2ème étape : Diagnostic et indicateurs 

Diagnostic des facteurs et indicateurs de performance significatifs impactant l’efficacité des systèmes PV dans des conditions climatiques extrêmes.

3ème étape : Recommandation, amélioration et échange de bonnes pratiques

Recommandations et guide des bonnes pratiques de maintenance des systèmes photovoltaïque en Méditerranée.

Dissémination et diffusion des recommandations via les réseaux du consortium et le réseau SoMed. 

 

Contact: charline.dufournet@ines-solaire.org