Cliquez sur la carte pour vous situer

PHOTOVOLTAÏQUE

THERMIQUE

-

CSP

INSTITUTIONNEL

ENTREPRISE

Noor: appel d'offre pour la quatrième phase

Le 16 Février 2015

L’agence solaire marocaine, Masen (Moroccan Agency for Solar Energy) s’apprête à lancer les appels à manifestation d'intérêt pour la réalisation de la quatrième et dernière tranche de son méga-projet de complexe solaire Noor.

Noor Ouarzazate IV misera sur la technologie du photovoltaïque (PV) et délivrera une puissance de 50 MW au minimum. Le choix du photovoltaïque est justifié par Masen par la volonté d’investir dans des solutions solaires complémentaires. Les trois premières phases du projet, en cours de construction, sont des centrales solaires à concentration (CSP : Concentrated Solar Power).

La première phase du projet Noor, en construction à Ouarzazate, devrait entrer en fonction le 12 octobre 2015, a confirmé le président de Masen, Mustapha Bakkoury. Cette première phase, baptisée Noor 1, devrait produire 160 MW sur la base de la technologie CSP, et disposera d’une capacité de stockage thermique de l’énergie d’au moins 3 heures. Le site de Noor I s'étend sur 480 hectares. Sa construction a été confiée à la filiale marocaine de l’entreprise Acwa Power, qui a adjugé le contrat EPC (engineering, procurement, construction) au consortium espagnol Acciona, Sener et TSK Groupo pour un coût estimé à près de 600 millions d'euros.

Les phases II et III du projet seront également assurées par Acwa Power Ouarzazate. Le consortium a remporté le nouvel appel d’offre fin décembre, pour réaliser et exploiter « Noor II », une centrale solaire à concentration à capteur cylindro-parabolique de 200 MW, qui devrait s’étendre 680 hectares. « Noor III », centrale solaire à concentration à tour de 150 MW devrait s’étendre sur une surface de plus de 700 hectares. La réalisation de ces deux phases est évaluée à deux milliards d’euros.

Le complexe énergétique solaire Noor entre dans le cadre d'un vaste programme d'énergie renouvelables lancé par le Maroc, qui comprend outre le solaire, l'éolien -avec la construction du plus grand parc éolien en Afrique à Tarfaya- et l’hydraulique en vue de couvrir 42% des besoins énergétiques du pays d'ici 2020. Le solaire va représenter 12% de cette production future, soit 2.000 mégawatts. Au total, les investissements en énergie renouvelable du Maroc, pays qui ne dispose pas de réserve de pétrole, s’élèveront à 13,1 milliards de dollars (60% des investissements du Maroc en énergie d'ici 2020).

Par Driss Khdar 

Contact: info@so-med.org