Cliquez sur la carte pour vous situer

PHOTOVOLTAÏQUE

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

THERMIQUE

INSTITUTIONNEL

ENTREPRISE

MAROC

Partenariat public-privé

Le 09 Juin 2015

« Le projet solaire Noor 1 est un modèle de projet PPP sur lequel l’on peut capitaliser », a indiqué Samir Mohammed Tazi, directeur de la DEPP. Selon ce responsable, le Ministère des Finances accélère le processus d’entrée en vigueur de l’arsenal juridique sur le partenariat public-privé. Une cellule d’expertise vient d’être mise en place avec le recrutement de deux spécialistes. Le décret d’application de la loi sur le partenariat public-privé (PPP) sera publié au Bulletin officiel cette semaine. 

Selon le directeur de la DEPP, le principe du PPP constitue un levier pour mettre à contribution les efforts du public et du privé au renforcement de l’activité économique et partant, l’attractivité du modèle économique marocain. « Ce qui permettra de drainer de plus en plus d’investissements étrangers du fait que le PPP offre la possibilité à l’État et à son partenaire de se concentrer sur ce qu’il sait bien faire ». 

L'exemple de Noor aurait également montré que les PPP permettent de partager les risques financiers d'une manière équitable. Pour réaliser cet ambitieux projet, l’État s’est concentré sur ce qu’il sait faire, à savoir la mobilisation des moyens financiers à travers des partenariats avec des bailleurs de fonds internationaux et l’aménagement de l’espace devant abriter le projet. L’adjudicataire du marché, le consortium mené par ACWA Power, se concentre uniquement sur le développement du projet. Il ne se soucie donc pas du montage financier et des autres détails qui ne relèvent pas forcément de son champ de compétences.

Source: Le Matin
Contact: jorn.fritzenkotter@ines-solaire.org