Cliquez sur la carte pour vous situer

PHOTOVOLTAÏQUE

INSTITUTIONNEL

ENTREPRISE

MAROC

Programme de pompage solaire

Le 07 Mai 2015

Avril 2013 : le fonds de développement agricole marocain prête plus de 35.000 € pour lancer un programme de pompage solaire. Son but est de lancer des projets de moins de cinq hectares. Ce sont les petites exploitations agricoles qui doivent en profiter. Deux ans plus tard, ce programme n’est toujours pas lancé alors que son potentiel est estimé à 500 MW. C’est l’équivalent des projets Noor I, II et III. Le secteur est également première source d’emploi avec 43 % de la population active selon le Haut Commissariat au Plan marocain[1]. Le projet de pompage solaire agricole devrait concerner près d’un million d’agriculteurs marocains.

L’Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l’efficacité energétique (ADEREE) stipule que 13 % de la consommation énergétique provient de ce secteur.[2] Les agriculteurs utilisent généralement un système de pompage au gaz, qui est risqué et présente des impacts négatifs sur l’environnement. Le remplacement du gaz par des capteurs solaires permettra d’améliorer le rendement de la production agricole et de faire des économies sur la subvention de la caisse de compensation. Le programme de pompage solaire permettra de faire des économies d’énergie et de réduire les émissions de gaz à effet de serre et sera l’occasion pour l’ADEREE de lancer des campagnes de communication et de sensibilisation en faveur de l’utilisation du pompage solaire auprès des agriculteurs.

Le 24 mars, la ministre marocaine de l’environnement, Hakima El Haite, s’est entretenue avec Fathallah Sijilmassi, secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée, pour essayer de donner un nouveau souffle à ce projet.  Pour l’instant, cette réunion ne semble pas avoir abouti. On attendait de nouveaux financements lors du Salon International de l’Agriculture au Maroc, du 28 avril au 3 mai, mais en vain.

Contact: jorn.fritzenkotter@ines-solaire.org